mercredi 21 septembre

Mieux que Mamadou, médium voyant et guérisseur

Car si Mamadou le fait, je ne vois pas pourquoi je ne le ferai pas ! Donc, je suis partie de ça : J'endosse donc la robe de bure (ça fait sérieux ça, la bure) et propose moi aussi mes services, à savoir enfilage de mots dans le bon sens, avec, et ce n'est pas rien, un sujet, un verbe, voire dans les meilleurs jours, un complément : " Lettre pour réclamer, courrier pour pas payer, demande de mariage stylée, poème d’amouuuur avec sous-entendus prometteurs et donc avec épanchement de reconnaissance garanti (ça veut dire sexuel on... [Lire la suite]
Posté par pbrosseau à 18:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 01 juin

Pas de pitié !

Parce que là, c'est franchement insupportable... En effet, qui n'a jamais sombré dans les affres de la solitude face à un récit décidément illisible ?!! Au détour d'un blog, d'un site d'information voire d'un site dont la légèreté des moeurs m'oblige à apposer un ............ pour ne pas le citer, vous découvrez ceci : " Nous partirons le matin pour une ballade écossaise : chaussez vos godillots ! "ou encore " Du fond de votre salon, cette belle balade vous fera chavirer." Et là, vous comprenez qu'une fois de plus, après des... [Lire la suite]
Posté par pbrosseau à 15:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 18 mai

Mizio, il a craché l'suppo !

C'était mardi dernier, lors du 2ième atelier d'écriture... Alors c'est sûr, dit comme ça, ça fait peur. On s'interroge sur le type de médecine à associer avec la littérature et on ne trouve pas. C'est bien normal, fallait être dans le bain. Car c'est au détour d'un schéma habilement tracé sur la paperboard (un truc de folie dont je traiterai plus bas) que le Francis a balancé sa bombe : " La littérature c'est un suppo (-sitoire et non -sition ni même - de satan)" On a jeté un regard tétanisé sur le verre de bière que l'individu... [Lire la suite]
mercredi 11 mai

Francis Mizio ? Je ne lui dis pas merci

Tout a commencé hier soir, au bar le Melting Potes, boulevard de la Prairie au duc à Nantes. Il était 19h30... C'était la première fois. Je m'étais inscrite aux ateliers d'écriture organisés par Francis Mizio, celui que je ne remercie pas donc. Francis, c'est, entre autre, un écrivain certifié (la preuve, il est sur Wikipédia ) et à lunettes. (J'étaye mes propos ici et là.) Nous étions donc 7 à être venus boire les paroles du maître dans l'espoir à peine voilé d'être calife à la place du calife et de voir un jour proche une belle... [Lire la suite]