Mais pas n'importe laquelle...

Pascale Brosseau rédige

Je vois d'ici l'interrogation salace qui s'inquiète et de la forme de la cuisse et de la couleur de la culotte de cette souriante majorette. Certes, la question manque d'élégance mais elle est émise avec tant de spontanéité que l'on pourrait s'en émouvoir, un brin nostalgique.

Car un jour, nous aussi on s'est posé la question en suivant des yeux le char couvert de jonquilles tandis que tonton Michel tirait la langue devant la parade des dodues manieuses de bâton....

Allez, point de cruel suspens ! Cliquez sur Sylvie Boutet, l'anarchiste majorette nantaise et vous saurez tout sur sa culotte. (Mais pas seulement)