Et Georges est très créatif. Et ça plaît.

Pascale Brosseau rédige

      Ce dimanche était le dernier jour pour se rendre au 1er étage du Lieu Unique à Nantes. Là, de nombreux exposants, créateurs de vêtements, bijoux, meubles, objets présentaient leur travail. Il a fallu se faufiler parmi une foule chaleureuse au sens propre comme au sens figuré mais cela méritait ce petit corps à corps. Car on a pu admirer des poupées stoïques et des chiens habillés. Par exemple.Pascale Brosseau rédige

    Pascale Brosseau rédige

Et puis, j'ai vu un magnifique turban, du genre qui assure à votre cerveau endolori par les premiers frimas une douce chaleur et une allure des plus remarquables. Jugez vous-même :

Pascale Brosseau rédigePascale Brosseau Rédige     Le turban pour cerveau

Préoccupée que je suis d'un maintien de mes capacités neuronales, je me suis empressée d'interroger sa créatrice. Il s'agit de Noëlle Provot-Le Guennec (beaucoup plus souriante en vrai que sur la photo mais vous savez ce que c'est, on prend la pause, on craint le persil entre les dents et paf, on a l'air...de ce que l'on voudra)

Elle officie au 8 rue de Gigant à Nantes et assure que le turban, elle le fait sur mesure !

 J'avoue mon admiration pour la création chapelière. En revanche, je déplore avec force le nom de la boutique de Noëlle, à savoir "Hattitudes"

Certes, on voit bien l'objectif, le jeu de mot qui se veut habile et drôlatique, certes. Mais même en parlant british, on ne peut ainsi maltraiter l'orthographe sans faillir et pleurer de rage devant l'invasion capillotractée qui orne chaque devanture de salon de coiffure de noms plus épouvantables les uns que les autres.

Attention à vous créateurs de chapeaux : Orthographosore rôde !

 Plus tard, laissant Georges et voulant me siroter un chocolat chaud digne d'un dimanche après-midi, je suis tombée sur ça : Pascale Brosseau rédige

 Le Tabl'o Gourmand....

Cette fois, le tableau était complet mais le chocolat épais comme il faut... Alors, soudain à bout d'argument, j'ai fait un voeu. Car oui, que la créativité soit chez Georges et sur nos devantures pourvu qu'elle nous laisse de jolis turbans et des bonnes tasses fumantes...