Et bien depuis peu, lunettes ok aussi. Avec en prime, de drôles de découvertes.

Par exemple, l'argument basique qui induit un changement de lunettes suivant le niveau de sa vision avec, accessoirement, un choix de grande monture parce que A- c'est plus confortable pour des verres progressifs et B- l'esthétique m'est agréable, et bien cet argument là, vous pouvez le balayer d'un battement de cil.

J'ai ainsi découvert, après avoir choisi, reçu, payé les dites lunettes, que 1- j'avais de très longs cils, bien plus longs que ceux de la majorité des gens ! Flattée ? Non. Le long cil, ça frotte contre le verre et ça oblige l'opticien à incliner (dangereusement !) la monture.

En 2, il y a aussi le nez. Et voilà. On ne se doute de rien et on apprend que sa base de nez est trop basse, "comme celle d'un bébé". Re flattée de retrouver l'espace d'un instant une nouvelle jeunesse ? Toujours pas. Un nez pareil, ça retient pas la grosse lunette qui s'accroche aux joues et en glissant, un peu, fait saillir un petit bourrelet. De joue.

 

Mais bon, aujourd'hui je confirme que cerveau, ordinateur et lunettes sont ok. Un équipement complet pour assurer les commandes de ce début d'été (dans le désordre du vélo, un orchestre classique, un festival,...). Et hop !